LE BLOG DU YACHTING CASINO

La Commission Européenne vs la France

juin 15th, 2009

L’impasse sur la législation sur les jeux d’argent entre le gouvernement de la France et l’Union européenne se poursuit.

Le dernier épisode est la demande de l’UE adressée à la France de se conformer à la législation européenne. Cela vise deux points importants du projet de loi français. La demande a été faite par la Commission européenne, l’organisme juridique de l’UE pour les questions réglementaires. La Commission donne à la France un mois pour retravailler son projet de loi sur l’ouverture du marché des jeux en ligne.

Le poker en ligne est l’un des jeux d’adresse particulièrement visé par le projet de loi. Les paris en ligne sont également couverts par les dernières propositions.

Les sujets de dispute entre la France et l’UE sont les restrictions à la liberté de prestation de services, l’utilisation des noms de manifestations sportives et l’imposition de la limite de taux de redistribution des gains. La France fait valoir que le taux de 100% augmente le risque de dépendance au jeu. L’UE a demandé à ce sujet une argumentation supplémentaire, basée sur des chiffres exacts. La baisse du taux à moins de 90%, initialement souhaitée par la France pourrait entraver la concurrence sur le marché européen.

Les propositions initiales de la France concernant les jeux d’argent en ligne étaient parmi les plus restrictives du continent européen. Elles ont été spécialement conçues pour protéger le monopole du PMU et de la Française des Jeux. Le premier décret français, conçu en style UIGEA a été bloqué par la Commission européenne en 2008. A cette date-là, la Commission a également envoyé à la France une demande de renoncer à sa résistance d’ouvrir le marché. La France s’est conformée.

Plus d’événements au cadre du tournoi PokerStars Caribbean Adventure – Part 1

décembre 16th, 2008

Un élargissement des événements entourant le PokerStars Caraïbes Aventure du mois prochain a entraîné un changement de nom de cette étape de l’EPT: « The PCA Festival of poker ». L’EPT Pokerstars Carribean Adventure est à la sixième édition et elle va se dérouler au Casino Atlantis Resort des Bahamas. Le calendrier des événements de poker sera 5-9 janvier 2009 et il va inclure plusieurs événements préliminaires en outre de l’événement principal qui aura un buy-in de 9.300$+300$.

Le calendrier étendu comprend également un tournoi « high rollers » le 7 janvier avec un buy-in de 25.000$ et plusieurs événements de consolation au cours des derniers jours du festival. Les 8 et 9 janvier se dérouleront des tournois avec des buy-ins de 1000$, 2000$ et 5.000$. Bertrand « ElkY » Grospellier sera de retour pour défendre son titre de 2008.

Plus d’événements au cadre du tournoi PokerStars Caribbean Adventure – Part 2

décembre 16th, 2008

Également ajouté au PCA 2009 est l’un des plus fameux événements, le « Battleship Poker (championnat de head’s-up dans lequel les protagonistes se font face en live mais jouent tout de même par ordinateur portable interposé) et en plus le festival va héberger les tables finales du PokerStars World Cup of Poker V, où vont participer les équipes des États-Unis, de la Nouvelle-Écosse, du Mexique, de l’Italie , de la Pologne, de la Lettonie, de l’Allemagne, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni. Les 36 joueurs seront en compétition pour la somme de 290.000$.

Un deuxième événement « PCA Poker Cam » est prévu à se dérouler entre 7 et 9 janvier et où les joueurs du Pro Team Pokerstars, Pro Greg Raymer, Daniel Negreanu, Chris Moneymaker et Vanessa Rousso vont être les professeurs de ce stage de poker.

Plus d’événements au cadre du tournoi PokerStars Caribbean Adventure – Programme

décembre 16th, 2008

Pour les joueurs qui veulent suivre les événements du PCA Festival of Poker 2009 voilà le programme des tournois:

· 4 janvier – Super Satellite à buy-in 1.025$ + 75$
· 5 janvier – Day 1a
· 6 janvier – Day 1b
· 7 janvier – Day 2, Tournoi High Roller Day 1 et Tournoi annexe 1 Day 1
· 8 janvier – Day 3, Tournoi High Roller Day 2, Tournoi annexe 1 Day 2 et Tournoi annexe 2 Day 1
· 9 janvier – Day 4, Tournoi annexe 2 Day 2 et Tournoi annexe 3 Day 1
· 10 janvier – la Table Finale et Tournoi annexe 3 Day 2

World Series of Poker Circuit – Day 1

décembre 16th, 2008

179 joueurs ont payé 5.150$ chacun pour jouer dans le World Series of Poker Circuit Main Event du casino Harrah d’Atlantic City, y compris les champions de 2007 John Racener et celui de 2006 Rick Rossetti. Il y ont participé aussi d’autres joueurs professionnels, tel Jason Young qui a gagné l’event  numéro 17 des WSOP 2008 et le superstar de football Jim McMahon. D’autres joueurs notables présents au Day 1 du tournoi ont été Shaun Deeb, Eric « sheets » Haber, Dan Shak, Bill Gazes et Brett « Gank » Jungblut, chacun essayant de remporter le premier prix de 280.940$. Et lorsque la journée s’est finie, Bill Gazes était le premier.

À la fin du Day 1, seulement 36 joueurs sont restés dans la compétition. Joanne Monteavaro a été la dernière femme participante à l’événement et elle a terminé la journée parmi les chip leaders après avoir éliminé plusieurs opposants.

Avec 35 joueurs restants dans la compétition, Bill Gazes était assis sur la plus haute montagne de jetons. Suivi de près par Mike Leah, Allen Bari et Monteavaro, Gazes va rentrer mardi à 2 p.m pour essayer sa chance à la table finale.

Voilà la liste des premiers 10 joueurs et leurs gains du Day 1:
1.Bill Gazes – 336.700
2.Mike Leah – 274.400
3.Allen Bari – 240.000
4.Chris Reslock – 184.200
5.Joanne Monteavaro – 177.300
6.Matt Matros – 171.500
7.Eugene Fouksman – 151.000
8.Kyle Bowker – 138.100
9.Charles Furey – 112.000
10.Chau Minh Nguyen – 110.700

L’Australie veut censurer les casinos en ligne

décembre 10th, 2008

Comme les critiques contre la censure sur l’internet augmentent à l’échelle mondiale et locale contre les gouvernements, l’Australie se confronte avec le refus des fournisseurs de services de participer à des tests de filtrage, qui pourront être utilisés contre les casinos en ligne.

Le Parti Travailliste au pouvoir en Australie a proposé l’installation d’un système de filtrage Internet à deux niveaux. Le premier niveau sera obligatoire pour l’ensemble du pays et va bloquer les jeux d’argent en ligne et la pornographie impliquant les enfants. Le deuxième niveau serait optionnel, pour les clients en ligne qui voudront bloquer les autres « matériaux indésirables ».

Mais les tests faits par l’Australian Communications and Media Authority ont montré que les filtres bloquaient des sites légitimes, tout en permettant le passage des sites illégaux, et ils ralentissaient la vitesse de l’internet avec presque 90%. En réponse, Telstra, le plus grand fournisseur de services Internet, a dit qu’il n’y participerait pas, tandis que d’autres petites entreprises ont été d’accord avec des tests à une moindre échelle.

Les débats ont continué avec ce qui est « inapproprié » et ce qui est « indésirable ». Il est évident que si un site
est indésirable pour tout le monde, il n’est pas nécessaire de bloquer ce site. Les critiques craignent que les
sites trouvés inappropriés par le gouvernement vont remplir une liste sans fin. Déjà, le nombre de sites sur la du Parti Travailliste a augmenté de 1300 sites proposés par ACMA à plus de 10.000 sites.

Les résultats désastreux du Royaume-Uni en ce qui concerne la tentative de censure d’une page Wikipedia ont alimenté l’opposition au plan australien. Les Verts, l’industrie et des défenseurs de la protection de l’enfance se sont groupés contre la censure. Le Parti Vert demande l’abandon du plan de filtrage, en disant qu’il était dès le début voué à l’échec.

Le vice-président d’Electronic Frontiers Australia, Colin Jacobs a déclaré que les résultats imprévus seraient les mêmes que l’échec de l’interdiction UIGEA aux États-Unis: « Étant donné que les véritables trafiquants de matériaux illégaux ne vont pas se laisser ralentis par un filtre et ils couvrent déjà leurs traces, le résultat net qui sera réalisé ici est exactement l’inconvenience, le chaos et les dépenses, n’ayany aucun profit pour les enfants ».

Nouveau contrat pour Fabrice Soulier

novembre 24th, 2008

Full Tilt Poker nous a fait une nouvelle surprise, en annonçant son nouveau star: il s’agit de Fabrice Soulier, qui dorénavant fera partie de la Team Red Pro de Full Tilt Poker. Ce n’est pas quelque chose de fabuleux, car le meilleur amis du star de poker, David Benyamine a été lui aussi un membre professionnel sponsorisé de Full Tilt.
Les rumeurs ont été ainsi confirmées, après de nombreuses semaines de négociations entre les deux parties. Les termes du contrat avec Fabrice Soulier n’ont pas été éventés, mais tout le monde s’attend à ce que le plus populaire des joueurs français soit encore plus présent dans les grandes compétitions américaines.

Le Japon parie sur l’industrie des jeux en ligne

juin 27th, 2008

Les jeux d’argent ont été interdits au Japon les 150 dernières années. Les pas faits récemment pouront ouvrir la voie de la légalisation des casinos et des jeux en ligne à un potentiel public japonais de 130 millions de dollars. Les endroits de l’Extrême-Orient, tels le Singapour et Macao sont des paradis des jeux d’argent. D’autres pays de la région, comme le Japon et la Chine ont interdit ces pratiques pour des décennies. Toutefois, il semble y avoir un mouvement vers la légalisation.
Au cours de la période Edo (1603-1868), la société japonaise a connu une grande drame à cause des politiques ouvertes sur les jeux de hasard. Beaucoup de Japonais ont fini par vendre leurs filles en esclavage pour rembourser leurs dettes. En conséquence, à la fin du 19ème siècle, le Japon a décidé de rendre la pratique des jeux d’argent illégale.
Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon a connu un développement rapide, les coffres du gouvernement se remplissant des revenus provenus des taxes. Toutefois, depuis le début des années 1990, un ralentissement économique a persuadé le gouvernement de chercher de nouvelles sources de financement. Une telle source pourrait être le potentiel revenu des taxes prises lors de la légalisation des casinos et des jeux en ligne.
Traditionnellement, les Japonais ont été de forts joueurs. En dépit de l’interdiction du gouvernement sur les
casinos, il y a d’autres moyens de divertissement. Il s’agit notamment des courses de chevaux, de voitures et des vélos, où les paris sont autorisés. En outre, les jeux de salon, tels Mah Jong et Pachinko sont officiellement sanctionnés. Toutefois, ces activités apportent peu de revenus fiscaux au gouvernement.
En dépit de l’interdiction officielle du gouvernement sur les jeux de hasard, de nombreux casinos illicites
existent, notamment dans le district Red lights de Tokyo. Ces petits casinos sont normalement hébergés dans les bars et dans les salons de massage, mais c’est suffisant de nourrir le besoin de jouer des locaux et des hommes d’affaires en visite dans la région. Contrôlés par la mafia japonaise, Yakuza, ces organisations ont beaucoup à perdre si les casinos vont être légalisés.
Beaucoup de responsables japonais et d’hommes d’affaires estiment que la légalisation des casinos produirait une potentielle mine d’or.Selon des estimations prudentes, le gouvernement aura besoin d’environ 1 milliard de dollars.juste pour construire six casinos publics dans la station d’Obaida. Tenant compte de l’augmentation du revenu fiscal et de l’effet de l’augmentation du tourisme, la question n’est pas savoir si le gouvernement japonais ouvrira les portes pour les casinos et les jeux en ligne, mais quand.

L’Asie pourrait dépasser les États-Unis en ce qui concerne les revenus provenus des jeux de casino

juin 27th, 2008

Selon une enquête menée par American Gaming Association (AGA), l’Asie pourrait facilement dépasser les États-Unis en ce qui concerne les revenus provenus des jeux de casino jusqu’en 2012. L’essor des stations de casinos à Macao, le seul endroit en Chine où les jeux de hasard sont légaux, ainsi que l’ouverture de nouveaux casinos à Singapour pourrait conduire à des revenus supérieurs à ceux des États-Unis. Selon l’AGA, en 2007 les casinos américains ont eu des revenus de 34,1 milliards de dollars, tandis que le marché des jeux de hasard de l’Asie a été estimé à  15 - 20 milliards de dollars. Pendant l’enquête menée par AGA on a interrogé 23 managers, analystes et universitaires de l’industrie, et la plupart d’eux ont affirmé que plus de 80% de la domination de l’Asie était probable ou très probable. Le président de l’AGA a dit: « On n’a aucune doute que c’est un moment extraordinaire et très prometteur pour l’industrie des jeux de hasard de l’Asie. »
Toujours dans l’enquête, la majorité des interviewés s’attendent à ce que Macao reste le leader sur le marché des jeux en Asie. Selon le gouvernement chinois, les casinos de Macao ont encaissé l’année passée 10,3 milliards de dollars et en 2006 Macao dépassé le Strip de Las Vegas, devenant le centre mondial des jeux d’argent.

WSOP ajourne la table finale en novembre

juin 26th, 2008

WSOP a annoncé un changement révolutionnaire qui va aligner la présentation télévisée du plus grand tournoi de poker avec d’autres émissions sportives importantes. Les neuf derniers joueurs de l’événement principal vont concurrencer le 9-10 novembre au lieu de la date initialement prévue de 16 juillet. « Notre intention est de fournir une scène encore plus grande à nos joueurs », a déclaré Jeffrey Pollack, le commisaire des WSOP. « Maintenant, les fans et les téléspectateurs vont se demander ‘qui va gagner’ le bracelet au lieu de voir ‘qui a gagné’. L’enthousiasme et l’intérêt entourant les neuf finalistes seront sans précédent. »
Ce changement dans la façon dont la table finale est mise en scène va rapprocher l’excitation et la drame des tournois à hauts enjeux à des millions de fans à travers le monde. Tous les autres structures et programmes des WSOP 2008 resteront inchangés. Cette annonce ne concerne que les neuf derniers joueurs de l’événement numéro 54, c’est-à-dire l’événement principal des WSOP.
Poursuivant les efforts qui ont été faits pour que les WSOP soient le standard de l’industrie, cette démarche est faite en étroite collaboration avec ESPN, le titulaire des droits de télévision du WSOP, et avec le WSOP Players Advisory Council.
Jamie Horowitz, producteur principal à ESPN a affirmé que « C’est un moment extraordinaire pour les WSOP et le ESPN. Cet ajustement va ajouter un nouvel élément à un très réussi et populaire événement. Nous attendons avec impatience de transmettre toutes les histoires passionnantes des WSOP. »
« C’est un énorme pas en avant pour le poker et plus particulièrement pour le poker à la télé, parce que cela
 va créer plus d’agitation autour de la table finale », a déclaré Daniel Negreanu. Il a ajouté que le temps supplémentaire avant la partie finale va aggrandir l’attention des médias: « J’en suis très heureux et j’attend avec impatience de voir tout se dérouler, bien sûr, étant un des neufs finalistes! »


chgt